What's new

Covid-19

Le monde traverse une crise exceptionnelle. Dans ces circonstances, notre priorité est de préserver la santé de nos collaborateurs, de nos clients et de nos partenaires tout en assurant la continuité de nos activités.
Aujourd’hui, nos équipes assurent leur mission, pour la plupart à distance et, pour ceux dont l’activité le nécessite, sur site, dans le respect des règles sanitaires.
Cette crise bouleverse la manière dont les sociétés s’organisent, travaillent, interagissent. Le numérique peut apporter des réponses à ces immenses défis, en rapprochant les individus, en créant de nouvelles solidarités et de nouveaux services.
Fidèle à ses valeurs de responsabilité et d’humanité, Sopra Steria se mobilise pour anticiper dès aujourd’hui les profonds changements à venir et répondre aux futures attentes de ses clients.

 

Sopra Steria et Sciences Po lancent la nouvelle chaire "Digital, gouvernance et souveraineté"

nov. 22, 2019, 09:04
Title* : Sopra Steria et Sciences Po lancent la nouvelle chaire "Digital, gouvernance et souveraineté"
Sopra Steria et Sciences Po signent une convention de mécénat pour soutenir la création de la chaire "Digital, gouvernance et souveraineté." pour redéfinir la notion de souveraineté, aborder ses mutations et ses nouveaux cas d’application dans un contexte de transformation numérique.

Sopra Steria, l’un des leaders européens du conseil, des services numériques et de l’édition de logiciels, et Sciences Po annoncent la signature d’une convention de mécénat de cinq ans pour soutenir la création de la chaire "Digital, gouvernance et souveraineté."

L’objectif de ce mécénat est d’encourager les travaux de recherche et d’enseignement de la chaire afin de redéfinir la notion de souveraineté, d’aborder ses mutations et ses nouveaux cas d’application dans un contexte de transformation numérique.

Grâce au soutien apporté par Sopra Steria, l’Ecole d’affaires publiques de Sciences Po va permettre à des universitaires, chercheurs, doctorants et professionnels de réfléchir aux nouvelles modalités de gouvernance et aux adaptations de la souveraineté à ce nouveau contexte. La chaire sera placée sous la co-direction de Yann Algan, économiste, doyen de l’Ecole d’affaires publiques, et de Florence G’sell, agrégée de droit privé, professeure des universités.

« Nous sommes fiers de soutenir l’enseignement et la recherche autour de l’évolution du concept de souveraineté à l’aune des nouveaux enjeux éthiques, économiques et politiques qui bouleversent notre société. » explique Vincent Paris, Directeur général de Sopra Steria. « En effet, en tant qu’acteur majeur de la transformation digitale, nous nous engageons aux côtés de nos clients pour penser les nouvelles modalités de la souveraineté en accord avec nos valeurs et notre volonté de favoriser l’émergence d’une éthique numérique. » conclut-il.

 

Découvrez-en plus sur notre engagement dans des chaires

Tags :
Chaire Sciences Po Chaire Sciences Po 211119_CP Chaire Sciences Po

Sopra Steria et Sciences Po lancent la nouvelle chaire "Digital, gouvernance et souveraineté"

nov. 22, 2019, 09:04
Title* : Sopra Steria et Sciences Po lancent la nouvelle chaire "Digital, gouvernance et souveraineté"
Sopra Steria et Sciences Po signent une convention de mécénat pour soutenir la création de la chaire "Digital, gouvernance et souveraineté." pour redéfinir la notion de souveraineté, aborder ses mutations et ses nouveaux cas d’application dans un contexte de transformation numérique.

Sopra Steria, l’un des leaders européens du conseil, des services numériques et de l’édition de logiciels, et Sciences Po annoncent la signature d’une convention de mécénat de cinq ans pour soutenir la création de la chaire "Digital, gouvernance et souveraineté."

L’objectif de ce mécénat est d’encourager les travaux de recherche et d’enseignement de la chaire afin de redéfinir la notion de souveraineté, d’aborder ses mutations et ses nouveaux cas d’application dans un contexte de transformation numérique.

Grâce au soutien apporté par Sopra Steria, l’Ecole d’affaires publiques de Sciences Po va permettre à des universitaires, chercheurs, doctorants et professionnels de réfléchir aux nouvelles modalités de gouvernance et aux adaptations de la souveraineté à ce nouveau contexte. La chaire sera placée sous la co-direction de Yann Algan, économiste, doyen de l’Ecole d’affaires publiques, et de Florence G’sell, agrégée de droit privé, professeure des universités.

« Nous sommes fiers de soutenir l’enseignement et la recherche autour de l’évolution du concept de souveraineté à l’aune des nouveaux enjeux éthiques, économiques et politiques qui bouleversent notre société. » explique Vincent Paris, Directeur général de Sopra Steria. « En effet, en tant qu’acteur majeur de la transformation digitale, nous nous engageons aux côtés de nos clients pour penser les nouvelles modalités de la souveraineté en accord avec nos valeurs et notre volonté de favoriser l’émergence d’une éthique numérique. » conclut-il.

 

Découvrez-en plus sur notre engagement dans des chaires

Tags :
Chaire Sciences Po Chaire Sciences Po 211119_CP Chaire Sciences Po

Sopra Steria et Sciences Po lancent la nouvelle chaire "Digital, gouvernance et souveraineté"

nov. 22, 2019, 09:04
Title* : Sopra Steria et Sciences Po lancent la nouvelle chaire "Digital, gouvernance et souveraineté"
Sopra Steria et Sciences Po signent une convention de mécénat pour soutenir la création de la chaire "Digital, gouvernance et souveraineté." pour redéfinir la notion de souveraineté, aborder ses mutations et ses nouveaux cas d’application dans un contexte de transformation numérique.

Sopra Steria, l’un des leaders européens du conseil, des services numériques et de l’édition de logiciels, et Sciences Po annoncent la signature d’une convention de mécénat de cinq ans pour soutenir la création de la chaire "Digital, gouvernance et souveraineté."

L’objectif de ce mécénat est d’encourager les travaux de recherche et d’enseignement de la chaire afin de redéfinir la notion de souveraineté, d’aborder ses mutations et ses nouveaux cas d’application dans un contexte de transformation numérique.

Grâce au soutien apporté par Sopra Steria, l’Ecole d’affaires publiques de Sciences Po va permettre à des universitaires, chercheurs, doctorants et professionnels de réfléchir aux nouvelles modalités de gouvernance et aux adaptations de la souveraineté à ce nouveau contexte. La chaire sera placée sous la co-direction de Yann Algan, économiste, doyen de l’Ecole d’affaires publiques, et de Florence G’sell, agrégée de droit privé, professeure des universités.

« Nous sommes fiers de soutenir l’enseignement et la recherche autour de l’évolution du concept de souveraineté à l’aune des nouveaux enjeux éthiques, économiques et politiques qui bouleversent notre société. » explique Vincent Paris, Directeur général de Sopra Steria. « En effet, en tant qu’acteur majeur de la transformation digitale, nous nous engageons aux côtés de nos clients pour penser les nouvelles modalités de la souveraineté en accord avec nos valeurs et notre volonté de favoriser l’émergence d’une éthique numérique. » conclut-il.

 

Découvrez-en plus sur notre engagement dans des chaires

Tags :
Chaire Sciences Po Chaire Sciences Po 211119_CP Chaire Sciences Po
Alive Intelligence

Assistants conversationnels : passez à l’échelle

En 2020, 80 % des entreprises pourraient ainsi utiliser un assistant conversationnel. Ainsi, ces derniers tendent à s’imposer dans les années à venir comme le compagnon privilégié des consommateurs. Un "clone virtuel" capable de connaître précisément le profil de l’utilisateur et son contexte.

En savoir plus

Organisation du travail post Covid-19

Vers une nouvelle organisation du travail post-Covid-19 ?

40 % des Français souhaitent désormais travailler davantage à distance. Ce plébiscite fait en réalité écho aux multiples mutations en cours qui affectent les entreprises, les individus et la société elle-même. En ce sens, la crise sanitaire pousse les organisations à repenser le rapport au travail en faveur d’une nouvelle organisation hybride et pérenne.

En savoir plus
Nos cas clients