Le DSI au cœur de l’entreprise plateforme

par Julien Masson - Directeur du Centre d'expertise digitale, Sopra Steria Next | minutes de lecture

Devenir une entreprise plateforme implique pour une organisation de ne plus penser au niveau du seul périmètre de son activité propre, en intégrant les interactions riches et soutenues entre de nombreuses entreprises partenaires. Avec cet écosystème, l’entreprise cherche à mieux répondre aux nouveaux besoins de ses clients. Elle doit alors aller au-delà du seul alignement d’un business model et d’un système d’information bien délimités. Pour y parvenir, il devient indispensable de repenser le rôle du DSI.

 

Téléchargez notre Livre Blanc

 

Le DSI doit apprendre à lâcher prise

La force d’une entreprise plateforme est d’assembler de nouveaux services plus pertinents, composés à la fois de ceux qu’elle sait produire par elle-même et de ceux qui sont proposés par ses partenaires. Dans ce contexte, les attentes vis-à-vis du système d’information restent similaires, il s’agit d’excellence opérationnelle, de fiabilité et de sécurité. Cependant, avec l’entreprise plateforme le SI devient beaucoup plus complexe et doit intégrer le principe d’une ouverture grandissante vers des partenaires, sans compromettre la viabilité de l’ensemble. Le DSI ne peut plus procéder comme il l’a toujours fait et être le « garant de la maîtrise ».

Comment faire alors pour composer avec des systèmes extérieurs ? Il doit s’attacher à lâcher prise pour permettre un retour à la maîtrise régalienne d’un système d’information en transformation permanente. Ce « retour au régalien » pour les DSI peut paraître paradoxal alors que ceux-ci mènent depuis plusieurs années des projets de transformation agile dans leurs équipes et, plus récemment, participent à l’adoption de l’agilité à l’échelle au niveau de toute l’entreprise. En fait, au-delà de la terminologie, il s’agit d’une incitation à ne pas se tromper de combat. Les DSI doivent lever l’illusion qu’ils peuvent tout contrôler, unitairement, et se concentrer sur les sujets qui feront vraiment la différence pour un SI ouvert. 

Garantir le résultat final, plutôt que de s’attacher aux moyens

Pour le DSI, la plateforme doit être l’élément fonctionnel et technologique qui permet de rendre des services internes ou externes interopérables et de les intégrer facilement et rapidement dans un SI traditionnel. Elle a vocation à être le cœur du système d’information, sa partie la plus stratégique, sur laquelle il est nécessaire d’avoir une maîtrise complète. Mais à l’inverse, les services que la plateforme interconnecte pourront être pensés en termes de finalités : c’est le résultat du service qui intéresse l’entreprise, pas la façon dont il est rendu au sens technologique. Pour un DSI, les sujets clés deviennent alors la maîtrise de l’identité, la sécurité des données, la compliance, les règles d’interopérabilité… plus que de savoir si un service a été développé avec un langage particulier ou sur une infrastructure plutôt qu’une autre.

A ce titre, le meilleur parallèle est justement celui de la transformation agile. Celle-ci s’appuie sur le concept de petites équipes autonomes, qui œuvrent ensemble sur une mission commune en respectant des règles minimales précises. Ces dernières permettent alors d’assurer la cohérence du fonctionnement de l’ensemble des équipes. Leur attention est bien portée sur la finalité et non la maîtrise a priori de tous les moyens mis en œuvre de bout en bout par chaque équipe.

Fausse plateforme ou vraie plateforme ?

Malheureusement, certaines entreprises ne peuvent mener cette réflexion car elles considèrent encore trop souvent le coût de fonctionnement comme seul critère stratégique pour prendre leurs décisions. La réflexion économique devient du même coup l’alpha et l’oméga pour définir le rôle de leur DSI. Or, avec ce parti pris, les arbitrages de fonctionnement priment par rapport à l’émergence de visions transverses et interopérables, qui facilitent l’ouverture de l’entreprise et son travail en écosystème. Cela revient à traiter les sujets, solution par solution, en cherchant à savoir si les moyens sont les bons, plutôt que d’avoir une réflexion sur la finalité du service et de ce qui est apporté au client. Dans ce cas, un DSI peut même mener des analyses ligne par ligne des dépenses et intègre les partenaires de l’entreprise uniquement au coup par coup pour raccrocher « point à point » des systèmes et services informatiques entre eux. 

De loin, cette pratique peut donner l’impression de faire progressivement du SI de l’entreprise une plateforme, mais c’est un miroir déformant. En effet, il s’agit ici d’une organisation à l’exact opposé d’une plateforme permettant de développer l’autonomie de toutes ses parties prenantes, d’accélérer la conception et le déploiement de nouveaux services composites. Cette dernière doit également soutenir la transformation du modèle d’activité de l’entreprise à l’ère des écosystèmes.

Les directions générales qui font émerger une stratégie d’entreprise plateforme doivent donc bien s’assurer de la cohérence de leur approche avec la façon dont le système d’information de l’entreprise est pensé. Les DSI deviennent alors des acteurs de premier plan pour construire la plateforme, en permettant l’émergence du socle organisationnel et technique qui va servir la nouvelle stratégie de l’entreprise. Ils ont ainsi l’occasion de constituer à part entière une « IT as a Platform Enabler » : une nouvelle façon de penser le rôle de la DSI et de le lier différemment à la stratégie et au business de l’entreprise au niveau global. La stratégie d’entreprise plateforme nécessite que le DSI ait un positionnement stratégique… Et il doit s’y préparer.

Découvrez-en plus dans notre nouvel ouvrage Sopra Steria Next "Entreprise plateforme : retour à la stratégie. Les dirigeants face aux scénarios de demain". A travers cette publication, vous retrouverez les réponses qu’apporte une stratégie d’entreprise plateforme aux enjeux de transformation actuels des grandes entreprises françaises et les initiatives souvent déjà en cours dans les organisations sur lesquelles il est possible de s’appuyer pour accélérer le changement.

 

Téléchargez l'ouvrage


Search