Hype Move : Nos collaborateurs se forment entre eux

Les initiatives portées par nos collaborateurs sont nombreuses. Aujourd'hui, découvrez le Hype Move, une initiative portée par nos collaborateurs du bassin méditerranéen, avec l'interview de Célia, développeuse chez Sopra Steria.

 

  • Célia, qui es-tu ?

Je m’appelle Célia, j’ai 26 ans et je suis arrivée chez Sopra Steria en septembre 2019. J’ai un parcours un peu particulier puisque je travaillais dans l’industrie du jeu vidéo avant d’entrer chez Sopra Sopra. Je travaillais notamment sur des formations en réalité virtuelle pour l’entreprise Immersive Factory.

  • Pourquoi as-tu rejoins Sopra Steria ?

J’ai rejoint Sopra Steria pour challenger mes compétences à travers la possibilité de pouvoir participer à des projets et applications variés, utilisant un large éventail de technologies. Mais aussi pour apprendre auprès de collaborateurs expérimentés au quotidien. Lorsque je suis arrivée, j’ai trouvé une volonté de centrer le travail autour de l’humain et la possibilité que chacun a de pouvoir faire grandir l’entreprise sur différents sujets comme le Hype Move que nous allons détailler juste après, mais également sur l’égalité Femme/Homme grâce à Passer’Elles ou encore l’écologie via le Green Light network.

Aujourd’hui, je suis dans la filière Solution Building de Sopra Steria où je suis développeuse. Au sein de cette filière, je travaille sur une application permettant de réaliser facilement des devis pour divers professionnels.

  • Peux-tu nous dire ce qu'est Hype Move ?

Hype Move est une initiative lancée par des collaborateurs de notre bassin méditerranéen où l’on essaye de voir quels sont les sujets, les technologies émergentes ayant du potentiel pour nous collaborateurs Sopra Steria. Plusieurs collaborateurs et collaboratrices volontaires ont donc rejoint l’initiative. L’objectif pour eux est de choisir un ou plusieurs sujets issus du Gartner Hype Cycle, un organisme qui met en avant différents sujets suivant leur popularité (émergence, maitrise, désillusion ou stagnation), de se l’approprier et de le présenter ensuite aux collaborateurs dans le but de les informer à leur tour. Plus simplement, ces sujets permettent de faire un état des lieux des technologies existantes et voir celles qui pourraient intéresser les collaborateurs et les clients.

  • Quel sujet as-tu choisi de présenter dans le cadre de la prochaine session Hype Move ?

Pour ma part, j’ai choisi de présenter le sujet des « espaces de travail collaboratifs et immersifs ». Un sujet intéressant puisqu’il permet de faire un tour d’horizon des espaces existants, aussi bien sur le positif que sur le négatif. Ça permet également de voir lesquels peuvent être bénéfiques dans le cadre d’un projet client.

  • Pourquoi cette thématique ? En quoi te correspond-elle ?

J’ai choisi ce sujet pour le côté « immersif », puisque ce terme fait écho à la Réalité Virtuelle et comme j’ai travaillé par le passé dans l’industrie du jeu vidéo, je ne pouvais pas passer à côté.

  • Avec Hype Move tu informes les collaborateurs, mais toi, qu'as-tu appris ?

J’ai pris connaissance des différents outils qui existent pour créer des espaces immersifs, l’un d’entre eux étant justement utilisé par Sopra Steria et qui s’intitule Virbela. Dans l’ensemble, c’est un sujet assez complexe et de nombreux environnements existent. J’ai pu en lister quatre qui utilisent chacun une technologie différente. Pour les citer, nous avons Igloo, Spatial, Digital Workplace et Virbela.

Alors durant la session, je présente en détail ces quatre espaces en faisant le parallèle avec une étude de cas sur les sauces tomates. L’idée est de mettre en avant, à travers cet exemple, qu’il ne faut pas forcément choisir obligatoirement un seul outil, mais de choisir un ou plusieurs outils en fonction de son besoin. Par exemple, si le besoin intéresse plusieurs dizaines d’utilisateurs, on privilégiera Virbela, s’il intéresse un petit comité on privilégiera Igloo…

  • Le mot de la fin ?

Hype Move est une bonne expérience aussi bien pour le collaborateur présentant un sujet qu’il ne maitrise pas forcément, mais aussi pour les collaborateurs qui s’informent par le biais de celui-ci. Les retours sont bons et les participants sont relativement satisfaits de ces sessions. C’est vraiment encourageant pour la suite !